En septembre dernier, on faisait avec vous le point sur les tendances détectées lors de l’IFA à Berlin. De retour du CES où Pierre, Émile et Valentin se sont rendus, on peut maintenant confirmer que celles-ci sont bien au centre des préoccupations. En particulier, l’invisibilité du numérique que nous avions alors appelée “la disparition des écrans”.

Vers un numérique invisible ?

La disparition des écrans au profit d’une interface homme-AI plus fluide se confirme après notre visite au CES. Alors que les assistants connectés sont de plus en plus courants dans les foyer : Siri, Alexa ou Google Home et que le robot Sophia a obtenu sa propre citoyenneté, les startups de leur côté ne chôment pas non plus ! Lors de l’IFA nous découvrions ensemble Signl, une montre permettant d’utiliser son téléphone portable sans écran, uniquement à la voix.  Aujourd’hui on vous présente 3 innovations technologiques qui, chacune à leur façon, nous font croire en un futur où le numérique sera totalement intégré à la vie quotidienne et où l’expérience utilisateur sera totalement dématérialisée.

L’avènement du sans fil libre

Derrière ce titre accrocheur digne d’une campagne électorale, on veut ici vous parler d’une vraie révolution. Si le sans fil se fait monnaie courante, il est aujourd’hui principalement représenté par la technologie Qi. Vous connaissez sûrement le principe : vous placez votre téléphone compatible sur un chargeur Qi et voilà ! Alors certes, avec le Qi on supprime les fils. Mais on réduit la possibilité d’utiliser son téléphone pendant qu’il charge puisqu’il doit rester bien à plat sur la surface. Quelques startup, ont déjà creusé l’idée avec des supports verticaux  plus ergonomiques (par exemple celui-ci). Mais d’autres ont envie d’aller encore plus loin et c’est le cas de Wi-Charge.

Cette startup Israélienne qu’Émile a pu rencontrer lors du CES, propose de recharger n’importe quel appareil connecté avec de la lumière. Oui de la lumière. Pour expliquer le principe simplement, vous équipez votre téléphone d’un récepteur. Celui-ci va détecter précisément les ondes lumineuses transmises par l’émetteur qui ressemble à un plafonnier classique. La lumière va alors être convertie en énergie, comme dans un panneau solaire, pour alimenter et recharger votre téléphone.

Si Wi-Charge est la startup qui a attiré notre attention au CES, ils ne sont pas seul à se lancer dans le chargement sans fil et sans contact. C’est aussi le projet de Mother Box que nous vous présentions en février dernier ou encore d’Energous. Cette technologie ne fait donc plus partie des utopies futuristes mais bien d’une réalité en train de se développer sous nos yeux !

Noova - #TBT CES2018 - Dématérialisation du numérique - numérique invisible - chargeur sans fil
WiCharge, MotherBox et Energous, trois startups qui se lancent dans le chargement sans fil

La fin des télécommandes

Bien qu’elle soit d’un autre siècle (du 18ème pour être précis ! ) la télécommande fait toujours partie de notre quotidien. Et si les assistant vocaux tendent à les effacer, soyons honnête, pour changer de chaîne sur la télé, on utilise presque tous la bonne vieille télécommande. Ça prend de la place, on la perd, on doit changer les piles… Bref c’est nécessaire mais pas forcément pratique. Si certains objets existent déjà pour réunir toutes les télécommandes en une seule, comme le Smart Egg, Pierre a déniché au CES un objet qui compte la supprimer complètement.

Knocki est un petit capteur à placer sur une surface pour la transformer en télécommande. Par exemple vous pouvez le placer sous la table basse du salon. En toquant deux fois sur la table vous pourrez allumer la télé, en toquant 3 fois changer de chaîne ou encore baisser le volume. Connecté en wifi avec tous vos appareils connectés, il se configure depuis une app. À vous de choisir les actions que vous souhaitez lui faire faire. Envoyer une notification, augmenter le thermostats, allumer ou éteindre un appareil, c’est vous qui décidez.

Rassurez-vous, Knocki ne détecte que les coup “volontaire” et répondant à une séquence précise. En gros, votre chat ne pourra pas allumer la télé simplement en sautant sur la table. Et puisque qu’il se cache où vous voulez (sous un meuble, sur le côté, en hauteur) Knocki est vraiment un exemple des objets du numérique invisible que l’on met à l’honneur ici. Pour preuve qu’on parle bien ici d’une tendance et pas d’un cas isolé, on peut également citer Hayo (on vous l’avait présenté ici) qui lui utilise le mapping 3D pour transformer vos pièces en télécommandes. Au final c’est toute votre maison qui se transforme en interface digitale.

Noova - #TBT CES2018 - Dématérialisation du numérique - numérique invisible - disparition des télécommandes, télécommande unique
Knocki, Smart Egg et Hayo veulent vous faire dire adieu aux télécommandes

La disparition des écrans

Pour finir, on en revient à la tendance que nous avions déjà observée pendant l’IFA. La disparition des écrans au profit d’interfaces vocales plus où moins élaborées. Au CES, Valentin a pu tester Orii, une bague connectée permettant d’interagir avec votre téléphone sans avoir à le toucher. Basée sur le principe de la conduction osseuse elle vous permet d’utiliser l’assistant vocal de votre smartphone en posant simplement votre doigt sur votre oreille. D’après le test de Valentin, la transmission est impressionnante de précision. Le son est clair, parfaitement distinct et le temps de réaction plus que satisfaisant.

Le smartphone devient donc simplement un émetteur avec lequel on n’interagit plus directement. Pour l’instant cette technologie reste limitée aux capacités des assistants vocaux, ici Siri et Google Assistant. Mais il paraît évident que ces assistants sont amenés à devenir de plus en plus omniprésents. Les accessoires comme Orii ou Signl qui permettent donc d’interagir de façon privée avec ceux-ci ont donc de beaux jours devant eux. D’autant plus que vous n’aurez pas à crier à travers la pièce ce dont vous avez besoin, mais juste à le chuchoter à votre doigt ! Notre petit doigt nous dit que ça ne fait que commencer….

Noova - #TBT CES2018 - Dématérialisation du numérique - numérique invisible - disparition des écrans - Orii - Signl
La bague Orii vs la montre Signl, Valentin a tranché notre préféré c’est Orii !

 

Depuis notre retour du CES, on est donc maintenant convaincu que les innovations futures s’orienteront vers une invisibilité du numérique. Si le sans fil semble être le précurseur logique de cette tendance, il semblerait qu’il s’agisse seulement de la première étape vers une interface homme machine pluri-sensorielle. La vue et les écrans ne sont donc plus au centre de l’interaction homme-machine qui fait aujourd’hui appel à d’autres sens (l’ouïe, le toucher) pour replacer l’homme au centre de l’expérience numérique.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer