Sur Noova tous les produits que l’on vous propose sont sélectionnés avec amour mais surtout testés avec soin par notre équipe pour s’assurer qu’ils soient à la hauteur de vos attentes. Marion, notre Brand Love Manager, a testé pour vous Flic le bouton intelligent et vous raconte tout ça. Marion c’est à toi !

Hello tout le monde ! Aujourd’hui j’ai choisi de tester pour vous Flic, le bouton intelligent. Pourquoi ? Parce que la première fois que j’ai vu Flic je me suis dit : super mais ça sert à quoi au fait ? L’occasion idéale de tester un produit et de partager tout ça avec vous. Spoiler : Ça sert à PLEIN de choses.

Premières impression : petit, mignon, tout rond

L’échantillon qu’on a reçu nous a été livré dans son packaging complet, qui est simple et efficace. La boîte est de la même couleur que le Flic, que l’on voit par transparence. Sur les 4 couleurs disponibles nous avons reçu le turquoise (ça tombe bien j’aurai choisi celle-ci), mais il existe aussi en noir, blanc et vert. Avec les photos que j’avais vues, j’imaginais une couleur plus criarde mais au final le bleu turquoise est assez doux, ce qui aidera le Flic à se faire plus discret dans son environnement (et préservera vos yeux).

Le Flic en lui même est vraiment très joli, les finitions sont soignées, rien ne dépasse et la texture est très agréable, une sorte de caoutchouc velour. De base, il est équipé de sa fixation autocollante, une sorte de gel transparent qui adhère à pas mal de surfaces. J’ai testé en vrac : le verre, le plastique, le vitrifié, l’aluminium, le carrelage, le bois vernis et même mon écran de télé. En soulevant la mousse qui soutient le flic dans sa boîte on retrouve la deuxième accroche : le clip. Celui-là vous permettra de porter le flic sur vous, par exemple pour vous éviter d’avoir à sortir votre téléphone chaque seconde.

Noova test - Flic - Le bouton connecté
Flic – 34,99€ – Disponible sur Noova

Prise en main : une application très complète

Lorsqu’on reçoit le Flic, on remarque rapidement qu’il n’y a aucune notice d’utilisation si ce n’est un message invitant à se rendre sur leur site. Alors autant l’annoncer tout de suite : tout est en anglais. Du coup si vous ne parlez pas la langue de Shakespears vous allez probablement devoir vous armer de beaucoup de patience (et de Google Translate).

En revanche, une fois passée la barrière de la langue, la quantité d’informations disponibles pour vous aider à mettre en place ce que vous voulez est impressionnante. De mon côté je me suis la suis joué rebelle et ait téléchargé l’application directement, sans aller sur le site comme ils le recommandent. L’idée était de voir si l’application se suffisait à soi-même. Et je vous le confirme : elle est très complète et suffira à vous guider dans l’utilisation de votre Flic. Chaque option, chaque menu et chaque fonctionnalité dispose de son propre bouton “?” qui vous expliquera en quelques lignes à quoi il correspond.

Alors oui, à la première ouverture de l’application, on est vite submergé par toutes les informations données. Mais une fois ce premier “choc” passé, elle est vraiment très simple à utiliser. Lors de la première ouverture on vous demandera d’ajouter un flic. Cela se fait en quelques secondes, il vous suffira juste d’appuyer une fois sur le Flic pour le détecter et c’est bon ! Vous pouvez aussi lui attribuer un petit nom, histoire de le différencier de ses camarades si vous avez plusieurs Flic.

Noova teste - Flic - Le bouton intelligent
Configuration et appairage du Flic

Le vif du sujet : configurer son Flic

Une fois le Flic appairé on passe à l’étape clé : la configuration. Avant toute chose, je tiens à préciser que le test a été fait sur un téléphone Android (Samsung A3). Après avoir vérifié, l’application et les manipulations sont différentes sur iOS. Par exemple un iPhone demandera plus d’autorisations pour faire fonctionner le Flic et la configuration sera donc un petit peu plus longue.

Pour ce test j’étais partie dans l’idée de configurer Flic pour contrôler Spotify. J’écoute très souvent Spotify quand je cuisine, et changer de chanson ou mettre sur pause quand on a les mains sales devient vite pénible sur un écran tactile. Du coup, Flic me paraissait la bonne solution pour faire ça sans salir mon téléphone.

Un Flic reconnaît trois gestes : simple clic, double clic et clic long et chaque geste peut être associé à plusieurs action pour faire une chaîne d’évènement. Pour le test, je suis partie sur l’option la plus simple : un geste = une action.

La première action que j’ai configurée est une action Spotify qui permet d’ouvrir l’application et de lancer une chanson. Pour la mettre en place, il faut bien sur avoir un compte Spotify, mais aussi donner à Flic les accès nécessaires. Cela se fait en deux clics et très rapidement. Ensuite on a le choix entre 3 actions Spotify : lancer une chanson précise, lancer une chanson au hasard et sauvegarder dans une playlist la chanson en cours. J’ai été un peu déçue de ne pas trouver la fonctionnalité “lancer une playlist” qui aurait été l’idéal pour moi, mais il semblerait qu’elle soit en développement.

J’ai donc choisi “lancer une chanson” qui permet de définir une chanson parmis TOUTES celles de Spotify qui se lancera lors de l’action. Une fois cette action associée au geste “clic simple”, je suis passée au contrôle à proprement parlé de Spotify. J’ai donc configuré le clic double sur “passer à la chanson suivante” et le clic long sur “pause/play”.

Me voilà donc prête avec mon Flic configuré pour :

  • Clic simple : lancer Spotify et la chanson “Toes – Zac Brown Band”
  • Clic double : passer à la chanson suivante
  • Clic long : pause/play

C’est parti pour le test !

Une fois mon Flic prêt, je suis passée directement au test des actions. Et ça marche du tonnerre ! Je vous laisse découvrir ça par vous même en vidéo (pensez à mettre le son pour mieux saisir !).

J’ai trouvé que la réactivité du téléphone était immédiate, sauf sur l’ouverture de Spotify ce qui est normal  après tout (le téléphone doit ouvrir l’application + rechercher la chanson + la lancer).

Le seul point négatif serait que l’action “jouer une chanson” ne s’active pas lorsque le téléphone est verrouillé. En revanche les actions “chansons suivantes” et “play/pause” fonctionnent parfaitement une fois le téléphone verrouillé. Résultat je n’ai plus à toucher mon téléphone pour gérer ma musique pendant que je cuisine ! La distance de portée est en tout cas suffisante pour l’utiliser d’un bout à l’ordre de mon appartement (15 mètres) et est annoncée à 50 mètres par la startup.

Pour aller un peu plus loin…

Et comme une fois commencé, il est dur de s’arrêter d’explorer les fonctionnalités de Flic, j’ai décidé de me lancer dans la configuration d’un deuxième profil d’action. On peut en effet enregistrer plusieurs configurations pour un seul même flic, et passer de l’une à l’autre depuis l’application en fonction de nos besoins.

Pour cette deuxième configuration, j’avais envie de donner à Flic des fonctionnalités utiles lorsque je sors en ville le soir et que je n’ai pas forcément envie d’être importunée dans la rue (coucou les filles, vous savez de quoi je parle !). J’ai donc configuré les trois actions suivantes (toutes fonctionnent même quand le téléphone est verrouillé) :

  • Clic simple – Envoyer un texto : cette action envoie un texto pré-définie au(x) numéro(s) de votre choix. Ici par exemple je l’ai défini sur “je suis bien rentrée” et ai ajouté en numéro le mien (pour le test). Or test, je me vois bien y mettre le numéro des amis avec qui je sors et un message du style “je pars” pour informé tout le monde rapidement que je suis en chemin.
  • Clic double – Faux appel : cette action est vraiment terrible ! Dès que vous la déclenchez votre téléphone va simuler un appel avec sonnerie et tout le toutim pendant 20 secondes. Il suffira juste de prendre une capture d’écran de votre écran d’appel entrant et de l’ajouter dans l’application (par défaut c’est un écran de téléphone Ericsson suédois).
  • Clic long – Coordonnées GPS et alarme : elle permet permet d’envoyer par texto à la personne (ou les personnes de votre choix) vos coordonnées GPS, mais aussi (optionnel) de déclencher une alarme pendant 1 minute 30 histoire d’attirer l’attention en cas de pépin. Je vous laisse découvrir l’efficacité de cette alarme sur la vidéo ci-dessous, autant vous dire que mes voisins ne m’ont pas remercié de l’avoir testé à 22h30… Oups !

Conclusion : vraiment le bouton le plus intelligent !

Flic est vraiment aussi intelligent qu’il le prétend. Dans ce test je ne vous ai présenté que 6 de la myriade de fonctionnalités qu’il propose, et je n’ai même pas fini de toutes les explorer. L’étape la plus longue et sans doute la configuration, puisqu’il faut trouver les fonctionnalités qui nous intéressent, les mettre en place et les tester mais une chose est sûre vous trouverez très vite pleins d’idées pour utiliser votre Flic !

D’ailleurs en rédigeant cet article j’ai réalisé que comme il était IP44 (un code barbare pour dire qu’il résiste aux éclaboussures) je pourrais également m’en servir pour contrôler Spotify pendant que je serai sous la douche et ça c’est la classe.

En bref :

Ce que j’ai adoré :

  • Un design soigné et un bouton agréable au toucher
  • La myriade d’action possible et les combinaisons infinies d’action
  • La possibilité de sauvegarder plusieurs profil de configuration (ici une “musique” et une “sortie”)
  • Les explications détaillées dans l’application sur chaque fonctionnalité possible

Ce qui peut décevoir :

  • L’application qui n’existe qu’en anglais
  • La nécessité de déverrouiller le téléphone pour certaines tâches (très peu sous Android mais apparemment plus fréquente sous Apple)

Si comme moi vous vous dites que le Flic pourrait révolutionner votre quotidien et vous simplifier la vie, vous pouvez vous le procurez ici à partir de 45€ (frais de port compris). Et parce que vous avez été très studieux et avez lu ce test jusqu’à la fin, je vous offre -10% sur votre commande de Flic avec le code MARION10 !